Cookie Consent byPrivacyPolicies.com

Place Saint Etienne Toulouse

place saint etienne toulouse

Histoire du quartier Saint-Etienne

Dans l’hypercentre de Toulouse, le quartier Saint-Etienne s’organise autour de la place du même nom et de la cathédrale Saint-Etienne de Toulouse. Au sud-est du Capitole, au-dessus du jardin des plantes, l’histoire du quartier est étroitement liée à celle de l’aristocratie toulousaine. Durant l’antiquité, le secteur se situe à l’est de la cité romaine de Tolosa et n’est pas bâti. Il s’urbanise à partir du 4e siècle, avec la création de vastes villas gallo-romaines dotées de thermes privés. À cette époque, le quartier est déjà alimenté en eau grâce à l’aqueduc de Guilheméry, et pourvu d’un système d’évacuation des eaux usées. Lorsque la ville est conquise par les Francs au 6e siècle, le quartier de Saint-Etienne tend à se ruraliser. Au 9e siècle, la présence de deux églises, Saint-Etienne et Saint-Jacques, va cependant redynamiser le secteur, et lui donner une importance croissante dans la ville. À la fin du 12e siècle, une nouvelle cathédrale est élevée à la place de l’église Saint-Etienne. La place Saint-Etienne devient ainsi un lieu central pour la cité toulousaine, qui accueille les événements majeurs de la ville. Au 16e siècle, la cathédrale est achevée et le palais archiépiscopal agrandi. Sur la place Saint-Etienne est installée la première fontaine publique de Toulouse. De belles demeures se construisent autour. Ce n’est qu’à partir du 18e siècle que le centre névralgique de la ville se déplace vers la place du Capitole, devant l’hôtel de ville.

Les incontournables du quartier Saint-Etienne

Longtemps cœur battant de la cité toulousaine, le quartier de Saint-Etienne concentre de nombreux monuments incontournables de la ville : la cathédrale Saint-Etienne bien sûr, chef d’œuvre d’architecture gothique méridionale, mais aussi la chapelle Saint-Anne et la Chapelle Notre-Dame de Nazareth, qui formaient avec l’ancienne église Saint-Etienne le groupe cathédral de la ville. Intégralement compris dans le secteur sauvegardé de Toulouse, le quartier Saint-Etienne abrite également plusieurs fontaines dont la plus ancienne de la ville, ainsi que de belles propriétés historiques, comme l’hôtel particulier d’Ulmo, construit au 16e siècle sur la base d’une maison forte du 15e. En périphérie du quartier Saint-Etienne se trouvent le Jardin Royal, le Grand Rond, ainsi que l’arc de Triomphe érigé en hommage aux combattants de la Première Guerre mondiale. La place Saint-Etienne, particulièrement, est bordée d’immeubles remarquables : des maisons à corondages y côtoient des hôtels particuliers de style classique et néo-classique. On y trouve aussi l’ancien palais épiscopal puis archiépiscopal, qui abrite aujourd’hui la préfecture.

Vivre dans le quartier Saint-Etienne

En plein cœur de ville, le quartier Saint-Etienne et prisé et très agréable à vivre. L’habitat y est composé presque exclusivement d’appartements, parmi lesquels des biens de prestige recherchés pour leur cachet. C’est un quartier où l’on peut aisément vivre sans voiture, puisqu’il est largement desservi par les transports en commun. On y trouve aussi de nombreux commerces de proximité ainsi que des bars et restaurants. Les espaces verts ajoutent à la qualité de vie, avec le square du Cardinal Jules Gerauo Saliège côté cathédrale, mais aussi les allées Forain-François Verdier, le Grand Rond, le parc historique du Jardin Royal et la place de Jose Miguel Valdès. Les familles trouvent dans le quartier Saint-Etienne trois écoles privées maternelles et primaires, le collège Saint Thomas d'Aquin et le lycée Ozenne. Le quartier est par ailleurs réputé pour ses enseignes de luxe, ses magasins d’antiquité et ses restaurants prestigieux.

Ces biens peuvent vous intéresser